« Mais pour vous, qui suis-je ? » Le Cardan, Mai 2015

Construire la page Facebook de Jésus a été proposé a tous les élèves du Lycée Maria Assumpta dans le cadre d’une animation de l’équipe pastorale de l’école.

« Mais pour vous, qui suis-je ? ». La magie de cette question du Christ à ses disciples réside dans sa réponse. C’est une question magnifique parce qu’elle ne demande rien en retour. C’est en effet une question ouverte. Ouverte à toutes les réponses, à tous les questionnements intérieurs. Le Christ prend le risque de s’entendre répondre l’inédit, l’inattendu, l’indicible peut-être.
En soi, cette question du Christ est évangélique. Parce qu’au travers des Evangiles, le Christ nous questionne sans cesse, il nous oblige à nous positionner, à montrer à l’autre notre humanité qui nous unit dans le fait d’être tous frères. Par ses paraboles, le Christ abolit le jugement. Il propose juste le positionnement. Quelle liberté !

Dans la réalité du milieu scolaire où les jugements divers règnent en maîtres, cette question « Mais pour vous qui suis-je ? » résonne tout particulièrement. Voilà que nous proposons aux élèves de se positionner. Il n’y a pas de bonne réponse. Il y a juste et tout simplement la vérité de chacun. Quel déséquilibre pour certains !
En effet, en ces temps où plus que jamais l’homme a besoin de références spirituelles, voire religieuses, mais où il devient de plus en plus difficile de les affirmer haut et fort, nous avons réfléchi à la meilleure manière de poser cette question difficile.
Une poignée de professeurs, membres de l’équipe pastorale de l’école, M. L. Zomers, le Directeur et moi-même avons fait plusieurs réunions pour tenter d’y répondre. Messieurs Gillard et Bourgois nous y ont aidés. Leur éclairage et leurs questions furent porteurs pour nous aiguiller.
Selon quelle manière nos jeunes vont-ils se sentir le plus à l’aise pour oser répondre à la question ?
Les récits du Christ qui arpente les chemins à la rencontre de l’autre nous ont guidés. Cette manière de répandre la bonne nouvelle, d’aller vers l’autre, nous a donné l’idée : nous allons construire la page Facebook du Christ ! Finalement, en y réfléchissant, le Christ, en, se promenant sur les chemins, est le précurseur des réseaux sociaux !

Dès lors, les idées ont fusé. Qui seraient les amis de Jésus ? Quelles paroles likerait-il ? Quels livres aurait-il aimé lire ?

L’équipe a alors proposé des activités différentes pour chaque niveau.
Les élèves de première et deuxième années ont réfléchi aux objets symboliques qu’aurait choisis le Christ, ses valeurs, les couleurs qui l’illustrent.
Les élèves de troisième année ont imaginé quels seraient les amis du Christ, ses témoins.
Les élèves de quatrième ont choisi les chansons qui évoquent le mieux le Christ.
Et nos aînés, les élèves de cinquième et sixième années, ont retenu les phrases, les lectures, les films, les œuvres d’art qui représentent le mieux le Christ.
La préparation à l’activité s’est faite en deux temps.
Tout d’abord, les titulaires de classe ou le professeur qui a accepté de mener l’animation, a réfléchi avec les élèves autour de la question « Mais pour vous qui suis-je ? ».
Dans certaines classes, les élèves ont colorié, d’autres ont découpé des images dans des journaux, plusieurs ont choisi un poème, un acrostiche.
Une fois que tous les élèves de la classe se mettaient d’accord, le professeur affichait la languette reprenant tous les éléments de la classe sur un grand grillage exposé durant une quinzaine de jours dans la rotonde du couloir.
Au gré des jours qui passaient, les élèves des autres classes découvraient ainsi Qui est Jésus pour les autres élèves.
Dans un deuxième temps, les élèves préparaient une présentation de leurs réflexions pour la journée prévue.

Le jour des célébrations « 2 heures pour le Christ », Claude Gillard a animé les moments et a demandé à chaque classe de venir présenter son panneau. Une classe a même chanté ! Quel vibrant moment d’émotion…
Claude Gillard a fait découvrir aux élèves l’importance d’appartenir à Assumpta. « Être d’Assumpta », c’est prendre pur soi, donner, partager.

Quel pari audacieux la Pastorale scolaire nous a proposé de vivre !

Béatrice Vranckx
Sous-directrice du Lycée Maria Assumpta