Réforme des Titres & Fonctions ... Décret catastrophe : élèves sans profs !

Madame, Monsieur, chers Parents,

Voici la lettre envoyée ce jour à tous les parents de toutes les écoles libres de Bruxelles et du Brabant Wallon, concernant le décret « Réforme des titres & fonctions ». Cette lettre émane de l’ADIBRA (Association des directions de Bruxelles et du Brabant Wallon du réseau libre).

Nous souhaitons attirer votre attention sur une situation d’urgence.
Celle-ci concerne la plupart des établissements scolaires de l’enseignement secondaire en Fédération Wallonie- Bruxelles et fragilise dangereusement la formation que nos jeunes sont en droit d’attendre.
Depuis quelques mois, les médias relayent cette information : en septembre 2018, le nombre d’heures de cours pour lesquelles un enseignant n’a pas pu être engagé est trois fois plus important que l’an passé.
Quels sont nos constats ?

  • Vos enfants, nos élèves, n’ont plus la chance d’avoir une scolarité complète. Nous sommes trop souvent amenés à les renvoyer chez eux, à la rue, ou dans le meilleur des cas en salle d’étude. Ceci n’est pas sans provoquer une perte de motivation pour certains élèves, mettant ainsi à mal les efforts fournis en terme d’accrochage scolaire.
  • Des parties de programmes restent non vues, malgré les bonnes volontés souvent déployées en interne pour « limiter la casse », et ce compris pour les cours certifiés par les épreuves externes (CE1D, CESS).
  • Des jeunes enseignants doivent parfois circuler entre 3 ou 4 écoles afin d’avoir un horaire complet, s’épuisant dans des déplacements plutôt que participer à la vie d’une école et s’investir dans divers projets pédagogiques et humains.
  • Le remplacement des professeurs absents pour longue durée est rendu plus complexe par la réforme « Titres et Fonctions ». Citons un exemple : un professeur nommé avant la réforme et donnant des cours de français, histoire et étude du milieu doit aujourd’hui être remplacé par trois professeurs différents.
  • Dans ce contexte de pénurie, les jeunes enseignants et les intérimaires privilégient les « bonnes » écoles, creusant ainsi insidieusement un peu plus l’écart entre les écoles à indice socio-économique fort et celles à indice socio-économique faible. L’Excellence proposée par le Pacte ne serait-elle destinée qu’aux plus favorisés ?
    Nous avons tenté à plusieurs reprises d’alerter la Ministre mais celle-ci ne semble pas être sensible aux impacts pédagogiques, humains et sociétaux amenés par le décret « Titres et Fonctions ».
    Face à cette situation inacceptable, notre souhait est de vous associer à notre démarche. Comprenez que nous sommes désolés de ne pouvoir assurer une scolarité d’Excellence à vos enfants. Nous demandons la révision du décret « Titres et Fonctions ». Si nous partageons la volonté de professionnaliser le métier d’enseignant, nous déplorons que, dans le contexte actuel de pénurie, la lourdeur bureaucratique paralyse le bon fonctionnement de la plupart de nos établissements.
    Si vous désirez faire part de votre inquiétude et de votre désarroi, nous vous invitons à envoyer un mail à la Ministre de l’Enseignement, Mme Schyns marie-martine.schyns@gov.cfwb.be .
    Nous vous remercions de la confiance que vous avez manifestée en inscrivant votre enfant dans notre réseau et vous assurons que nous mettons tout en œuvre pour que chaque élève puisse s’y épanouir.
    Les Directions du réseau libre de Bruxelles et du Brabant Wallon